La Celle Saint-Cloud

Régine

les 20 ans de l’association

Samedi 17 novembre dernier, plus de 200 personnes s’étaient déplacées à l’église Notre-Dame de Beauregard (La Celle Saint-Cloud) pour fêter les 20 ans de notre association.
 
Avec le Bureau, nous avions préparé trois points pour marquer dignement cet anniversaire.
 
Tout d’abord, nous avons pu accueillir des représentants de nos partenaires de confiance :
 
– pour Sainte Marie de Torfou : Soeurs Blandine Kambiné et Michèle-Marie ;
– pour les Soeurs de l’Immaculée Conception : Soeur Alphonsine Yanogo ;
– pour l’ASVS, Sœur Françoise Dauger, à l’origine de la fondation de cette association ;
– ne manquait qu’un représentant du village de Kabouda et de SOS Paspanga, qui n’étaient avec nous que par la pensée…
 
Ensuite, en présence de Chantal Berthod et Noël-Yves Cojan, membres fondateurs et toujours actifs de notre association, nous avons invité Annie Cans, épouse de Claude Cans, fondateur et premier président de Burkina Solidarité, à accepter que la maternité de Korsimoro, dernière réalisation de notre association, soit baptisée du nom de son mari. Une cérémonie “officielle” aura lieu lors du prochain voyage de membres du Bureau, prévu début 2014.
Une manière de reconnaître combien la dynamique initiée par Claude Cans, 20 ans après, conduit encore notre action.
 
Enfin, troisième marque de cet évènement, voulant illustrer notre attachement et notre amitié pour le peuple burkinabé, nous avons offert la scène à leurs voisins en Afrique Occidentale, la chorale Sénégalaise “Popenguine” de France.
 
Cette chorale, dirigée avec énergie et talent par Alphonse N’dong, nous a interprété avec une joie et un entrain communicatifs, un programme varié, allant d’extraits du Messie de Haendel, à des compositions contemporaines de certains des chanteurs présents, en passant par des chants folkloriques en langues wolof, manjack, lingala, diola, ou mancagne…
 
Retour en images


 
Magazine municipal de La Celle Saint-Cloud, novembre 2013
 

Intervention d’Amélie en février 2013

Voici la lettre que nous a confiée Amélie à son retour du Burkina Faso : elle est allée assurer la formation en gestion informatique des soeurs en charge du Projet Léo que vous trouverez sur la page : "nos projets"

 

 

Bonjour à tous,

 Voyage globalement très positif, tant pour Sr Jacqueline que moi-même.

Après une soirée à Ouagadougou au Centre d'accueil des soeurs de l' Immaculée conception (SIC), j'ai pu rencontrer mon filleul Joël, ainsi que sa soeur Adeline (filleule de mon cher père). Nous avons pu déjeuner rapidement ensemble, entre 2 cours.
J'ai également rencontré Sr Bernadette.

Après quelques courses, nous avons  pris la route pour Leo.
La voiture de Sr Jacqueline n'a pas aimé le mélange de Gazoil / Eau 😉
Nous avons quand même eu de la chance d'arriver à destination.. merci St Christophe !

J'ai pu faire la connaissance des Soeurs Blandine, Noélie, Julie et Micheline.
Ainsi que des 3 adolescentes sur lesquelles veillent les Soeurs.

Nous n'avons pas tardé à nous mettre au travail. Nous y avons passé 4 bonnes journées de travail .
 

Enfin, de retour à Ouaga le dernier jour, nous sommes passées à la "Maison Généralice" des SIC.
L'ensemble des soeurs présentes vous salue tous !

J'en profite également pour vous remercier tous de m'avoir permis d'effectuer cette mission.

Amélie
 

Voyage de Bernard, Chantal et Monique du 10 au 21 janvier 2013

 
Arrivée à Ouagadougou et mise au point du programme pour rencontrer les filleuls, visiter les communautés de SIC (sœurs de l’Immaculée Conception), aller sur le chantier de Korsimoro. Emprunt du  4X4 pour le voyage. Voici les étapes du voyage :

–  Saaba : rencontre de deux filleuls et de Sr Anastasie Oubda qui suit ces filleuls

–  Koupéla : visite du CSPS ( Centre de Soin et de Prévention sanitaire) de Baadtenga en compagnie de l’Abbé Sandwidi pour vérifier l’utilisation faite des fonds déjà envoyés par BS.
L’argent envoyé par BS (Burkina Solidarité) pour des panneaux solaires a été utilisé pour une télévision, un lecteur de DVD, un meuble et des chaises.
Les mauvaises conditions de propreté nous conduiront à ne pas poursuivre la participation de l’association malgré un personnel à priori compétent et un équipement de consultations et soins relativement correct.

Zorgho : Communauté des SIC. Sr Thérèse Souli est toujours très bousculée par son travail d’opérations de la cataracte et de gestion du centre ophtalmologique où elle est assistée par une autre SIC. Nous lui remettons du matériel médical envoyé par le Dr J. et une aide de 120 000 CFA pour achat d’une charrette nécessaire à un jeune pour avoir un travail.
– Messe et chant de remerciement de la part des filles ayant fui le mariage forcé, pour lesquelles nous avions financé un bâtiment d’accueil.

-Ouagadougou: Nous remettons l’argent envoyé par Saint Vincent de Paul pour une nouvelle filleule.
– Visite d’une filleule étudiante et d’un ancien filleul qui vient de trouver du travail.
– Rencontre à l’ASVS (Association Sante Vie Sida) du Père Goytisolo, jésuite qui suit maintenant cette association d’aide aux personnes atteintes du Sida. Très bonne impression : ASVS semble maintenant bien organisée sous la conduite d’Ibrahim Zougmoré. ASVS a mis en place une gestion de ses dépenses à partir d’un compte en banque unique. Nous confirmons la poursuite de notre aide, mais en contrepartie ASVS s’engage à envoyer tous les 6 mois à Burkina Solidarité et à ALIMA un état des dépenses réalisées à partir de leurs financements respectifs.
Nous attendons donc les comptes 2012 et le budget prévisionnel 2013.

Tampouy : Rencontre de Sr Joséphine Nanena, Provinciale, la secrétaire et l’économe Sr Martine Sondo qui s’occupe des parrainages. Mise au point sur le fonctionnement et le suivi des filleuls; confirmation de l’utilité de la Caisse de Solidarité que nous continuerons à alimenter.
– Diner chez nos amis Augustine et Pierre T. en compagnie de Johanny (président du Gradek pour le développement de Kabouda) et de Mme Dousset, présidente de l’association SOS Paspanga par qui nous envoyons des colis au Burkina.

-Korsimoro: Visite du CSPS avec Sr Rose-Marie Zane, Sr Christine Yonli, responsable locale et la Sr Infirmière du dispensaire. Le dispensaire construit depuis 2 ans est impeccable et très bien tenu.
– Inspection du chantier de la maternité que nous finançons. Le chantier avance bien maintenant avec 5 ouvriers en permanence. Stade actuel : fondations coulées, piliers en cours de fabrication, un des murs extérieurs monté. Le plan général ressort nettement. Ce sera un beau bâtiment bien proportionné. Le planning prévisionnel fourni par l’entrepreneur (2,5 mois) sera-t-il tenu ?
Les souhaits de Sr Christine Yonli pour le dispensaire : une échelle pour le château d’eau (l’entrepreneur est parti sans la réaliser et le château ne peut donc être nettoyé ! ), une table d’examen, revêtement en skaï pour les matelas, une cuisine pour les femmes et un abri pour l’attente, planter des arbres et installer une clôture grillagée, des médicaments pour le dépôt pharmaceutique, plus quelques travaux d’amélioration du dispensaire qui pourraient être réalisés par des compagnons scouts.

– Kaya : soirée avec Sr Perpétue. La communauté SIC héberge 23 filles ayant fui le mariage forcé, les forme au tissage, alphabétisation etc. Diner chez les SIC en compagnie de Léonie Kaboré et de ses 3 enfants, infirmière à l’hôpital de Kaya. Cette ancienne filleule très fidèle et dynamique envisage de faire une formation de chirurgie en 2 ans.
– Logement à l’OCADES, accueillis par le vicaire général et curé de la paroisse cathédrale, le père Eloi BAMOGO. Il se déclare intéressé par l’accueil éventuel d’un groupe de scouts l’été prochain pour faire des travaux en compagnie de jeunes de la paroisse. Structure d’accueil existante dans les locaux de la paroisse et environnement à priori favorable.

– Guiloungou : reçus par Sr Rose Marie Sondo, nouvelle supérieure de la communauté et responsable des filleuls de Guiloungou. Elle est très axée sur la libération de la femme, c’est pourquoi il faut mettre les filles à l’école pour qu’elles aient un travail et s’occupent de leurs parents plus tard. Rencontre de plusieurs filleuls  et visite de la bibliothèque de l’orphelinat et de son école (elle reçoit aussi des enfants du village). Les dictionnaires sont très utiles.

– Pabré
: Sr Marie Thérèse Ouedraogo, supérieure du noviciat, nous explique le cycle de formation des jeunes sœurs. Visite du poulailler et du clapier. Toutes les sœurs reçoivent une formation sur le tas pour s’occuper des animaux. Le poulailler est très bien tenu et bien organisé.
Le bâtiment du clapier est de bonne construction et contient à ce jour une centaine de lapins. Mais il a besoin d’un aménagement intérieur en dur et de quelques réparations. Les lapins sont d’’un bon rapport (prix: 2500 cfa) et la demande est forte.
– Visite au ‘’Pélican’’, centre de soutien scolaire et maison provinciale des Pères Blancs. Reçus par le père Ignace. Monique lui remet, pour leurs archives, quelques livres anciens dédicacés, écrits par son parrain, encore utilisés pour l’apprentissage de la langue Moré.
– Déjeuner aux Lauriers avec Delphine, la mère de Donald décédé en août, à qui nous remettons une aide financière de la part du Dr F. et qui nous montre des photos de la soutenance de thèse de Donald.
– Diner couleur locale, chez les parents de Jocelyne, la femme de Donald à qui nous remettons une aide financière plus le parrainage de sa fille ainée de la part du Dr F.

– Léo : Accueil par la Communauté SIC du CSPS. Journée et soirée passée avec Sr Jacqueline Ilboudo qui nous fait visiter les réalisations du centre agricole. Nous examinons avec elle ses projets.
Vaste terrain qui vient d’être porté à 10ha, entièrement entouré de grillage.
Ce qui est en exploitation
 . Alimentation en eau: forage équipé d’une pompe solaire, château d’eau et réseau de distribution avec des postes de prise d’eau et un réseau de goutte-à-goutte.
 . Le jardin d’arbres fruitiers: vaste terrain planté  en orangers, citronniers, pamplemousses et autres agrumes, et beaucoup de papayers.
 . Le jardin maraicher : belles cultures d’oignons, tomates, courgettes, aubergines, gombos, concombres… Par ailleurs 6,5 tonnes de maïs ont été récoltées.
 . Bâtiments pour un magasin (outils et intrants) et pour le logement d’ouvriers agricoles: actuellement 5 ouvriers  dont 1 pour les porcs.
 . Belle porcherie très bien tenue, avec actuellement 35 porcs. Alimentation et conditions d’hygiène très surveillées.
 . Gestion: Sœur Jacqueline tient trois cahiers de dépenses et recettes (maraichage, arbres fruitiers, porcherie). L’utilisation d’un ordinateur (séjour prévu de formation à la gestion par Amélie C.) doit lui faciliter la tache.
Jacqueline est assistée pour les travaux de jardinage par une jeune Sœur qui est affectée à ces tâches.
Les projets
 . Acquisition d’un tracteur : 9 millions de Cfa donnés par Raoul Follereau mais Jacqueline attend la disponibilité de tracteurs à prix subventionné par l’état.
 . Extension de la porcherie sur une surface supplémentaire à l’air libre.
 . Grand magasin de stockage pour les oignons, indispensable pour une bonne conservation et leur vente avec bénéfice à contre-saison. Coût : 13 millions Cfa. La Sœur espère recevoir 10 millions CFA de Raoul Follereau et compte utiliser 3 millions de BS (au titre de notre 3ème tranche de financement).
 . Ensuite le besoin prioritaire est un forage supplémentaire (coût de 5 à 7 millions Cfa).
 . Logement pour des formateurs et stagiaires : 2 chambres et séjour. Coût: 4 millions FCFA.

Tampouy dernière journée chez les SIC  où de 11h30 à 18h, nous rencontrons 45 filleuls puis le lendemain encore 3 filleuls et départ vers l’aéroport.